La responsabilité de laisser faire ou de réagir

Nous sommes aussi responsables de ce que nous ne faisons pas.

Etymologiquement, est responsable celui qui est capable de « répondre » de ses actes. La responsabilité se dit à propos du choix que nous faisons d’entreprendre telle ou telle action. Elle suppose que l’action d’une personne a toujours un effet, qui peut être positif ou négatif.  Cela signifie que toutes les situations humaines mettent en jeu notre responsabilité, de manière plus ou moins décisive.

Ainsi nous ne sommes pas responsables seulement de ce que nous faisons, mais aussi de ce que nous ne faisons pas : si nous sommes humains, nous pouvons agir et si nous n’agissons pas alors que nous le pouvons, c’est notre choix, et nous sommes responsables de ce choix et de ses conséquences. Il existe d’ailleurs une responsabilité juridique par omission.

A l’inverse d’une approche strictement déterminée, l’idée de responsabilité soutient que l’homme ne choisit certes pas toujours la situation dans laquelle il se trouve, mais qu’il demeure libre et capable, par son action, de briser l’engrenage des déterminations.

Même quand il est difficile de savoir quoi choisir, ou quand le choix comporte un risque, notre pouvoir de choisir demeure et nos actions comme nos abstentions engagent toujours notre responsabilité.

Ainsi, plus encore qu’un pouvoir, choisir est un devoir.

 

Nous lançons  une grande cagnotte en ligne pour collecter les fonds dont nous avons besoin pour agir.